L’eau froide c’est vivifiant.

La preuve, c’est que malgré une réunion ce matin avec le service de communication qui a évolué en sévère douche froide pour le Nématode et moi-même, notre motivation pour mener à bien notre projet –si l’apocalypse prévue aujourd’hui n’a pas lieu- est intacte. Le projet en revanche ne l’est pas, mais les nouvelles modifications pourraient bien lui avoir évité un échec brutal et définitif (Par exemple, un amphithéâtre Mérieux qui s’apparenterait à une assiette de restaurant gastronomique … Vous savez, ceux où on sert un radis et trois ravioles perdus au milieu d’une immense et immaculée assiette design).

En effet, plusieurs problèmes sont ressortis de cette réunion :

  • La légitimité scientifique des étudiants (je crois que nous en avons déjà parlé).
  • L’éternelle question du budget, toujours très flou.
  • Le manque de temps (c’est pas tout ça mais avec notre planning actuel il reste moins de 3 mois).
  • L’éventuel endormissement du public à deux heures du matin dans un amphithéâtre. Cela, conjugué au problème de budget et de sécurité, remettait en question le format des 24 heures.
  • Et surtout la difficulté à communiquer dans un temps si court – d’autant plus que nous ne nous  sommes pas greffés sur un événement déjà existant – qui nous faisait encourir le risque de l’amphithéâtre vide, un échec qui n’aurait pas engagé que nous mais également l’ENS et aurait en outre entraîné la perte de crédibilité, voire la mort, du concept.

Ce qu’il faut retenir de tout ça c’est que les irréalistes, les utopistes dans l’âme que nous sommes ont bien du redescendre sur terre et trouver une solution maintenant, quitte à faire des sacrifices, plutôt que de prendre le risque d’affronter un échec cuisant qui aurait fait bien plus de dégâts que nos remises en question actuelles.

De la cogitation collective qui a suivi ont résulté de nouveaux changements majeurs dans l’organisation de l’événement, que je laisse l’Amibe Sociale présenter (c’est son premier article, on l’applaudit bien fort) … Parce que certes, il n’y a rien de plus tonique et revigorant qu’une douche froide ; mais en cette saison, à cette heure-ci et après un temps si long passé devant mon écran, un petit moment en compagnie de mon radiateur et d’un bouquin me paraît plus indiqué (ou une douche chaude, vu que le bain ce n’est pas écologique).

La Créature

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s